Matri?age

Le forgeage

L’utilisateur final se mesure souvent avec une suite d’exigences particulières qui concernent les pièces à approvisionner. Les principales sont les résistances élastiques à la rupture, à la fatigue, à la corrosion, à l’étanchéité sous pression, à la résilience.

Le forgeage permet d’obtenir un excellent compromis parmi toutes ces exigences, et ce compromis se perfectionnera par le choix de l’alliage spécifique, du traitement thermique, etc.

La résistance mécanique des pièces forgées est très élevée à cause du “fibrage” intérieur provoqué par le forgeage du métal.

Les caractéristiques d’allongement et la limite d’élasticité sont remarquables si on les compare à autres techniques.

Après le forgeage les pièces peuvent être soumises à des traitements très variés: vieillissement, trempes à températures et vitesses diverses, traitements mécaniques.

Pour des séries mêmes petites, le choix du forgeage est souvent la solution la plus économique pour produire des pièces complexes, parce qu’il permet de minimiser la quantité de matière première mise en ?uvre, ainsi que les quantités de métal qui doivent être enlevées par usinage.

Le forgeage permet parfois de réaliser dans une seule pièce ce qu’autres techniques obtiennent par assemblage. Les caractéristiques de la pièce forgée peuvent être résumées de suite:

  • structure homogène et sans porosité
  • valeurs maximums de résistance pour chaque matériel choisi (résistance à la traction, limite de fatigue à flexion alternative, allongement et résilience)
  • étanchéité absolue aux liquides et aux gaz
  • surfaces très propres et lisses
  • précision dimensionnelle très élevée, donc champs de tolérance serrés
  • résistance chimique élevée
  • bonne conductibilité électrique

Nos forgés sont produits sur presses ayant une puissance entre?200?et?5600?tonnes, avec la possibilité d’obtenir des pièces d’un poids unitaire allant de quelques grammes jusqu’à environ?50 kilos.